banshee

Des petits boulots à l’horizon, pas grand-chose. Un collège, un prof, une structure, c’est l’horizon. Pourquoi pas. De l’associatif à en perdre le goût du bénévolat ? Du collectif précaire avec un goût d’individualisme à vomir. Des paquets de cigarettes que j’enchaîne. Une conférence sur les serious game. J’enchaîne. Plus le temps pour personnes. Je voulais seulement lire des bouquins. Un mois de mars déjà bien entamé. Le 26 ? Des « je suis fatigué » et des « faut que je bosse » à ne plus les supporter. Je continue ma routine. Bientôt la fin de la licence, bientôt l’heure des bilans. Fini la reprise d’étude, fini. Reprenons ces anciens plans, reprenons ces manuscrit. Reprenons ces cartes et allons chercher des trésors. Une nuit a regarder une phrase :

« tu t’en vas Corto Maltese ? »

« Oui!… »

« …Tu veux venir avec moi ? »

« Je m’appelle Banshee, tu te souviens? …Je porte malchance… »

corto maltese; Les celtiques

Y a sans doute mieux, mais j’avais cela sous les yeux.